Merci !

19.10.2015

Les électrices et les électeurs du Canton de Vaud m’ont apporté 30'016 suffrages, score extrêmement encourageant pour une première candidature au Conseil national. Les résultats du district de la Riviera et en ville de Vevey sont particulièrement remarquables et inaugurent une nouvelle dynamique sur le plan local.

C’est donc avec enthousiasme et gratitude que je tiens à adresser à mes électeurs mes plus sincères remerciements pour leur confiance, qui m’a touché au plus haut point. Une campagne électorale est une aventure humaine très enrichissante et une source inépuisables d’expériences, tantôt positives, tantôt négatives. J’ai eu un grand plaisir à porter les couleurs de l’UDC, qui a confirmé son statut de premier parti de Suisse en pulvérisant tous les records.

Pour une régulation des équipements médico-techniques lourds

22.09.2015

En préambule, je voulais préciser qu’en tant qu’ancien constructeur de machines dans l’industrie, je suis extrêmement sensible à l’évolution de toutes les technologies. Je considère que ces évolutions et ces développements sont importants et nécessaires, en particulier dans le domaine médical, puisque les patients en sont les premiers bénéficiaires.

De plus, s’il y a un domaine dans lequel je prête une attention toute particulière, c’est bel et bien la question de la maîtrise des coûts de notre système de santé. Le développement de nouvelles technologies médicales est reconnu comme un des principaux facteurs explicatifs de l’augmentation des coûts de la santé, et en particulier du coût des hospitalisations. Je constate que l’EMPD sur lequel nous devons nous prononcer est un outil supplémentaire qui nous permettra de maîtriser ces coûts, notamment par une limitation de la surconsommation, tout en offrant la possibilité aux centres d’imageries de renouveler leur parc d’équipements médico-techniques lourds en adéquation avec les progrès technologiques.

En outre, il sera toujours possible d’installer de nouveaux équipements, notamment dans des régions peu dotées actuellement. Ces nouvelles installations devront simplement faire l’objet d’une autorisation délivrée par une commission cantonale d’évaluation, nommée par le Conseil d’Etat.

Ce décret et les dispositions nouvelles qu’il met en vigueur sont valables pour une durée limitée de 5 ans. Ce laps de temps rendra possible une évaluation de son efficacité. N’oublions pas qu’en comparaison intercantonale, le canton de Vaud présente un taux d’équipements lourds bien au-dessus de la moyenne. Il est donc urgent de prendre des mesures pour optimiser la coordination cantonale en matière d’acquisition d’équipements lourds.

Elections fédérales : Trop c'est trop !
Reprise dynamique du droit UE, parlons justice dans le Canton de Vaud !

01.09.2015

Dans le Pacte fédéral qui marque la naissance de notre Confédération, les fondateurs de notre pays ont juré de ne jamais reconnaître de juges étrangers.

Or aujourd’hui, le Conseil fédéral veut assujettir la Suisse à un accord-cadre avec l’Union européenne, qui aura pour finalité une mise sous tutelle juridique de notre pays. Cet accord reconnaîtra la Cour de justice de l’UE comme instance judiciaire suprême pour le règlement de divergences d'opinion résultant de l'application des accords bilatéraux.

La conséquence concrète du rattachement institutionnel voulu par cet accord-cadre entre la Suisse et l'Union européenne est donc que des juges étrangers décideront en dernière instance de la mise en œuvre et de l'exécution du droit étranger en Suisse.

Il est donc important de savoir quelles seront les conséquences de cet accord-cadre sur le système judiciaire cantonal, sur le régime fédéraliste qui régit notre pays et sur les rapports futurs entre la Confédération, les cantons et les communes. D’où le dépôt de mon interpellation.

> texte de l'interpellation

ACCUEIL
À PROPOS
TROP, C'EST TROP !
> IMMIGRATION
> INÉGALITÉS
> IMPÔTS
> SANTÉ
> INDÉPENDANCE DE LA SUISSE
AGENDA DE CAMPAGNE
GRAND CONSEIL
CONSEIL COMMUNAL DE VEVEY
CONTACT
 
© réalisé par pointcom